Passons au vert – la 5G va révolutionner le trafic

Du feu de signalisation aux voitures et aux camions autonomes, le principe est le même: la sécurité d’abord sur des routes intelligentes! Lorsqu’il est question de gestion du trafic intelligente basée sur le réseau, des exigences complexes doivent être prises en compte. L’objectif est clair: faire passer l’ensemble du trafic à la conduite autonome grâce à une infrastructure connectée. Le volume du trafic ne pourra être géré de manière flexible que si tous les usagers sont impliqués.

L’avantage résidera dans un flux de circulation sans encombre ainsi que dans le désengorgement des centres-villes et des principaux axes routiers.

Mais cela restera une utopie si nous ne disposons pas d’une bande passante élevée. Une voiture autonome produit à elle seule un volume de données de 3,6 Go par heure. En matière de sécurité, la vitesse de transmission, également appelée latence, joue un rôle primordial. Tous les usagers de la route le savent: les accidents sont presque toujours évités grâce à des décisions prises en quelques secondes.

La réponse à ces défis est la connexion radio 5G super-rapide garantissant des temps de latence d’une milliseconde. Cela permet d’atteindre un niveau plus élevé de conduite autonome. Pour cela, une communication entre véhicules (V2V) ainsi qu’entre un véhicule et l’infrastructure (V2I) est nécessaire. C’est le seul moyen de contrôler de manière adéquate des tâches telles que l’identification collaborative, la conduite coopérative (p. ex. tourner à gauche), le platooning (solution consistant à relier deux ou plusieurs véhicules pour former un convoi), l’évitement de collisions ainsi que les avertissements en cas de danger ou d’embouteillage. Pour ce faire, des petits émetteurs (small cells) seront installés de manière linéaire le long des voies de circulation dans des réverbères.

Un autre avantage réside dans le fait que des véhicules peuvent s’informer entre eux sur des dangers imminents tels que le verglas, des accidents ou des embouteillages. Les capteurs du correcteur électronique de trajectoire ESP, présent aujourd’hui dans la plupart des véhicules, fournissent également des données sur l’état de la chaussée. Ainsi, les responsables de la voirie reçoivent un état des lieux actuel des routes sans avoir à se rendre sur place.

Pour que ces scénarios deviennent réalité le plus rapidement possible, Sunrise travaille aujourd’hui pour développer la technologie de demain.

 

Cas d’utilisation: la 5G en pratique

5G – façonnons ensemble le monde de demain

Nous vous conseillons volontiers personnellement afin de trouver la solution idéale pour votre entreprise

 

*Remarque: tous les champs du formulaire sont obligatoires.