Environnement et climat

Dans le secteur de l'environnement, Sunrise se concentre sur les deux sujets les plus pertinents, à savoir «Efficacité énergétique et protection du climat» et «Déchets et recyclage».

L'efficacité énergétique est essentielle pour les activités de l’entreprise. En effet, la consommation d'électricité de Sunrise a un impact environnemental direct significatif sur la protection du climat et constitue un facteur de coûts interne non négligeable.

«Déchets et recyclage» est l'autre sujet que les clients et les autres acteurs externes considèrent comme important compte tenu de la question environnementale globale des déchets électroniques et des emballages. Les aspects liés au cycle de vie des produits et à l'écologie d’entreprise sont traités plus en détail dans la section suivante intitulée «Déchets et recyclage».

Sunrise participe actuellement à diverses initiatives et systèmes de notation en matière de durabilité. Par exemple, Sunrise a rejoint le Carbon Disclosure Project (CDP) et fait également partie de la notation des fournisseurs mise en place par EcoVadis. En outre, nous faisons tout notre possible pour améliorer les performances de l'entreprise en matière de protection de l'environnement et de durabilité. Ces dernières sont évaluées par des agences d'évaluation de l'investissement socialement responsable (ISR), telles que Vigeo Eiris, Inrate, zRating, ISS-oekom, J. Safra Sarasin et Sustainalytics. L'impact de Sunrise sur l'environnement et vice versa est évalué en permanence par le Comité directeur Corporate Responsibility qui se réunit chaque trimestre (voir la section Corporate Responsibility). Ce comité évalue également l'écologie d’entreprise et les risques et surveille la situation actuelle.

 
 
  • L’un des plus grands défis pour Sunrise dans le domaine de l'environnement sera de dissocier l'augmentation rapide de l'utilisation des données due à la numérisation en cours de l'augmentation de la consommation directe d'électricité. L'efficacité énergétique joue un rôle clé dans l’encouragement du développement durable à travers une utilisation réduite des ressources limitées.

    Sunrise évalue son efficacité énergétique dans le cadre d'un accord volontaire sur les objectifs d'efficacité énergétique avec le gouvernement fédéral suisse et a lancé plusieurs initiatives dans ce sens en 2019. La principale source d'émissions nocives que Sunrise peut directement influencer est sa consommation directe d'électricité, dont plus de 80% est attribuable à l'infrastructure réseau. À cette fin, l’entreprise a installé des systèmes de climatisation plus efficaces et a modernisé les unités d'alimentation électrique sur les sites d’antennes afin d'optimiser la consommation d'énergie. À ce jour, ces efforts ont permis d'économiser jusqu'à 431 361 kWh d'électricité par an au total. En plus de ces mesures liées au réseau, nous espérons économiser jusqu'à 1 000 000 kWh d'électricité par an grâce à l'emménagement dans le nouveau siège principal à l'Ambassador House, qui dispose d'un système de pointe en matière de gestion de l'énergie. Malgré la croissance rapide de l'utilisation des données et l'augmentation des performances du réseau, la consommation totale d'électricité directe de Sunrise n'a que légèrement augmenté au cours des cinq dernières années.

     
  • En définissant des objectifs d'efficacité énergétique, Sunrise aspire à rendre ses efforts en matière de protection de l'environnement mesurables et quantifiables. L'objectif est d'accroître l'efficacité énergétique d'au moins 13,5% (sur la base des niveaux de 2012) d'ici 2020, conformément à l'accord volontaire sur l'efficacité énergétique conclu entre l’entreprise et le gouvernement fédéral suisse. Sunrise a déjà augmenté son efficacité énergétique de plus de 14% en 2019 et dépassera donc l'objectif initial fixé en 2012.
    En 2020, Sunrise se concentrera sur la fixation d'objectifs à court et à long terme et définira des mesures de réduction de l'empreinte carbone pour les différentes catégories d'émissions. 

     
  • L'empreinte écologique d'une entreprise est un facteur important pour déterminer l'impact de ses activités sur le climat.

    L'analyse de l'empreinte écologique de l'entreprise a été totalement révisée en 2019 et inclut désormais les émissions des Scope 1, 2 et 3, conformément à la norme du protocole GES. Les émissions «Scope 1» comprennent les émissions du parc automobile et les pertes de liquide réfrigérant dans les installations de refroidissement (p. ex. des centres de données). Ces émissions ont légèrement reculé, principalement en raison de la diminution des pertes de liquide réfrigérant. Les émissions «Scope 2» concernent le chauffage et la consommation d'électricité de l'infrastructure Sunrise. Les émissions dues à l'électricité appelée «location-based» sont nettement inférieures à celles de 2018, principalement en raison d’un nouveau mode de calcul du facteur d'émission par l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Les émissions imputées à l’électricité dite «market-based» sont nulles dans la mesure où notre approvisionnement électrique provient à 100% d'énergies renouvelables depuis 2016. En 2019, environ 75% de la part totale des énergies renouvelables était d'origine nationale, et l'énergie hydraulique est la source d'énergie renouvelable la plus utilisée. Dans l'ensemble, nous avons constaté une légère diminution des émissions des Scope 1 et 2.

    Les émissions «Scope 3» reflètent toutes les émissions de GES indirectes. Les biens et services achetés contribuent le plus à cette catégorie d'émissions. Elle comprend toutes les émissions en amont (c'est-à-dire «cradle-to-gate») de la production de biens (produits tangibles) et de services (produits intangibles). Les émissions de cette catégorie ont augmenté en 2019 en raison de l'augmentation des services (de conseil) externalisés, des volumes d'achat plus importants et de la nouvelle méthode de calcul du facteur d'émission pour l’empreinte du «hardware». Étant donné que les fournisseurs augmentent considérablement leurs efforts en matière de durabilité, davantage d'empreintes correspondant aux différentes tailles de matériel étaient disponibles pour 2019. Par conséquent, des empreintes moyennes ont été utilisées pour chaque modèle, ce qui a fait augmenter l’empreinte par téléphone mobile.

    La deuxième catégorie d'émissions la plus importante chez Sunrise pour «Scope 3» est l'utilisation des produits vendus: elle comprend par exemple les émissions liées à la consommation d'énergie pour la TV Box et le routeur Internet chez les clients. La diminution constatée en 2019 est principalement due à la mise à jour du facteur d'émission de l'AIE, qui a également affecté les émissions «location-based» de Scope 2.

    • Les déplacements des employés comprennent les émissions dues au transport des employés entre leur domicile et leur lieu de travail et sont restés plus ou moins stables en 2019.
    • Les activités liées aux combustibles et à l'énergie comprennent les émissions liées à la production de combustibles et d'énergie achetés et consommés par Sunrise, qui ne sont incluses ni dans le Scope 1 ni dans le Scope 2.
    • Les émissions liées au transport et à la distribution en amont sont restées stables et comprennent les produits achetés entre les fournisseurs de rang 1 d'une entreprise et ses propres activités.
    • En raison d'activités commerciales extraordinaires, les vols d'affaires ont augmenté de 102 tonnes d’équivalent CO2 en 2019.
    • Les émissions de fin de vie des produits comprennent les émissions provenant de l'élimination des déchets et du traitement des produits vendus par Sunrise à l’issue de leur période d’utilisation. Cette catégorie regroupe le total des émissions prévues en fin de vie de tous les produits vendus. Les biens d'équipement incluent toutes les émissions en amont («Cradle-to-Gate») de la production des biens d'équipement achetés ou acquis par Sunrise.
    • La catégorie des déchets regroupe les émissions provenant de l'élimination par des tiers des déchets générés par les opérations de Sunrise. En général, elles ont un impact réduit sur l'empreinte écologique par rapport aux autres émissions du Scope 3. 
     
  • Le sujet très pertinent «Déchets et recyclage» revêt une grande importance pour Sunrise dans ses efforts pour répondre aux attentes de ses clients et des autres acteurs en matière de bonne gestion environnementale. Une vision solide du cycle de vie des produits peut renforcer l'attractivité des produits aux yeux des clients de Sunrise.

    Dans le domaine de l'écologie des produits et de l’entreprise, Sunrise a mis en place plusieurs initiatives pour réduire les déchets et améliorer le recyclage de ses propres produits. Depuis 2015, Sunrise propose un programme de reprise des téléphones mobiles et des tablettes. L’entreprise a poursuivi ce programme en 2019, en reprenant un grand nombre de téléphones mobiles et de tablettes pour les recycler ou les reconditionner de manière appropriée. Sunrise a également mis en place un programme de reconditionnement des Sunrise TV et des Internet Box restituées par les clients. L'objectif de ce programme est de prolonger la durée d'utilisation de ce matériel tout en réduisant les déchets électroniques. Sunrise utilise également du papier recyclé FSC pour ses papiers et enveloppes de bureau.

    Une approche novatrice de l'écologie de bureau peut aider Sunrise à améliorer son attractivité en tant qu'employeur. Par conséquent, la digitalisation constitue un moteur important pour une écologie de bureau durable. Le déménagement dans son nouveau siège principal en 2019 a permis à Sunrise de minimiser la consommation de papier et le gaspillage en offrant à ses employés un environnement de travail moderne, numérique et sans papier. Dans ce nouveau cadre, Sunrise a également mis en œuvre un concept de recyclage spécialement développé pour les nouveaux locaux.