L’importance de la 5G pour l’environnement

L’état actuel de notre climat fait régulièrement les gros titres et le militantisme écologiste, qui ne cesse de s’intensifier, s’oppose en partie à l’introduction de la 5G. Cependant, c’est précisément cette technologie qui pourrait nous aider à nous attaquer à certains problèmes dénoncés par les activistes.

Les technologies rendues possibles par le nouveau standard de télécommunication mobile propulsent la protection de l’environnement dans une nouvelle ère.
Les technologies rendues possibles par le nouveau standard de télécommunication mobile propulsent la protection de l’environnement dans une nouvelle ère.

Après la parution de diverses études, comme le Rapport spécial sur le réchauffement climatique publié en octobre dernier par le Conseil mondial du climat, le changement climatique et ses conséquences font de nouveau régulièrement la une depuis quelques mois.

Selon les scientifiques, nous avons seulement jusqu’à 2030 pour maîtriser le réchauffement climatique – faute de quoi, nous devrions vivre avec de terribles conséquences.

En outre, le nombre d’actions de protestation, comme par exemple la grève scolaire initiée par l’adolescente suédoise Greta Thunberg, sont en train de se multiplier.

Les craintes des activistes sont loin d’être farfelues: malgré les promesses internationales telles que l’Accord de Paris et les Objectifs de développement durable des Nations Unies, le monde continue de faire face à des défis environnementaux considérables. D’après les indications de l’Agence internationale de l’énergie, la quantité d’émissions de CO2 a de nouveau augmenté de 1,5% en 2017, après quelques années de stagnation.

Le fait que certaines des manifestations contre le changement climatique se soient concentrées sur l’introduction de la 5G est pour le moins ironique. En effet, la 5G pourrait significativement contribuer à réduire une grande partie des dommages que nous continuons à infliger à l’environnement.

Tout d’abord, les réseaux et les installations 5G sont plus efficaces sur le plan énergétique que leurs prédécesseurs.

Lorsqu’aucun utilisateur actif n’est connecté, les installations de téléphonie mobile peuvent être placées en mode veille (une technologie appelée ultra-lean design en anglais). Cela se produit beaucoup plus souvent que l’on ne pourrait l’imaginer. Avec la 5G, cette technologie est encore plus sophistiquée, de manière à permettre des économies d’énergie supplémentaires. En outre, l’utilisation d’antennes MIMO (Multiple Input Multiple Output) permet d’augmenter la couverture du réseau tout en offrant des capacités supérieures.

Regarder la vidéo
Les possibilités du réseau du futur – en vidéo.

Par ailleurs, la 5G peut ouvrir la voie à une efficacité énergétique considérable dans d’autres domaines de notre société, entraînant ainsi une réduction significative de la quantité de déchets produits.

Cela se traduira notamment par des mutations dans le secteur manufacturier – la principale activité industrielle en Suisse – dans lequel le concept de l’usine du futur et de l’Industrie 4.0 est déjà en train d’être mis en œuvre. Grâce à la rapidité, aux capacités et à la couverture du réseau 5G, des technologies novatrices telles que la robotique, la réalité augmentée et virtuelle, l’impression 3D, l’Internet des Objets (IdO) et l’intelligence artificielle interagiront afin d’automatiser les processus, de prendre des décisions intelligentes et d’éviter les erreurs.

Plus particulièrement, les progrès réalisés en matière d’impression 3D entraîneront une modification de la taille et de la forme des espaces de fabrication en permettant la production de marchandises partout où elles sont nécessaires. Il en résulte des chaînes logistiques plus courtes et une réduction des effets néfastes du transport sur de longues distances.

L’une des principales causes entraînant la production de déchets dans l’industrie est la fabrication excédentaire de marchandises ou leur production avant que le client n’en ait besoin. Imaginons un scénario dans lequel la totalité de la chaîne logistique est interconnectée grâce à la 5G.

Dans ce scénario, une multitude de capteurs surveillent l’ensemble des stocks, que ce soit au stade des matières premières, au cours de la construction ou de la production, ou bien lors du transport et de l’entreposage. Parallèlement, la génération et l’échange de données fiables en temps réel permettent aux entreprises d’anticiper les besoins, d’organiser les calendriers de production de manière flexible, de surveiller et de corriger les erreurs, de suivre la progression des commandes et même de pré-trier les matériaux pour le recyclage – tout cela en appuyant simplement sur un bouton.

D’énormes différences de débit et de puissance: avec la 5G, une nouvelle ère numérique commence.

Mais ce ne sont là que quelques exemples. Grâce à la 5G, l’Association suisse des Télécommunications (ASUT) prévoit une réduction globale des pertes de production à hauteur de 1% par an. Ceci représente en Suisse un gain de production d’un milliard de francs.

Un autre domaine où la 5G pourrait contribuer de manière significative à la protection de l’environnement est la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la teneur en CO2 de notre atmosphère. En effet, la 5G inaugure l’ère des systèmes de gestion de la circulation intelligents permettant la réduction des embouteillages et des temps de trajet et le déploiement de services de mobilité intelligents reposant sur une utilisation accrue de moyens de transport plus respectueux de l’environnement. Avec de nouveaux véhicules électriques, dotés d’une portée plus longue et partagés par une communauté d’utilisateurs, la nécessité de posséder un véhicule individuel disparaît.

Un régime de travail plus flexible, rendant la présence physique des collaborateurs sur certains sites superflue, pourra également être mis en place. Par conséquent, le nombre de trajets inutiles se trouve réduit, ce qui permet dans le même temps de diminuer la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone.

Et quant à savoir si la 5G sera bénéfique ou nuisible pour l’environnement, vous êtes désormais conscient que si cette technologie déploie son plein potentiel, elle sera en mesure de jouer un rôle protecteur pour notre planète.