)
Revenir à l'aperçu des articles

Coming-out dans «Les Animaux fantastiques»

Même si certains fans de Harry Potter ont condamné aux oubliettes la série de films «Les Animaux fantastiques» au plus tard après le deuxième film, ce troisième opus se laisse regarder, même sans Johnny Depp, remplacé par un Mads Mikkelsen presque meilleur.

January 1, 1970 . Temps de lecture: 3 minutes

Dès le début, le personnage psychiquement tourmenté d’Albus Dumbledore (Jude Law) admet qu’il avait autrefois cru à l’idée d’un monde meilleur portée par Gellert Grindelwald (Mads Mikkelsen) parce qu’il était amoureux de lui. Ce coming-out longtemps attendu fait de l’opus «Les Animaux fantastiques: Les Secrets de Dumbledore» une suite riche en émotions, dans laquelle Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne) et sa valise pleine d’animaux suscitent notre compassion à plusieurs reprises.

Matrix 4: Resurrections

Le quatrième opus de «The Matrix» (1999) est enfin arrivé! Ce nouveau film met moins l’accent sur la lutte entre homme et machine, et se concentre sur la relation amoureuse entre Neo (Keanu Reeves) et Trinity (Carrie-Anne Moss). Celle-ci est devenue la classique femme au foyer qui n’attend probablement qu’à être renvoyée dans l’univers de la «matrice» par un Neo «inconnu»: presque trop beau pour être vrai, et haut en couleur, avec une bonne dose d’ironie.

A Journal for Jordan

Après «Antwone Fisher», «The Great Debaters» et «Fences», Denzel Washington se trouve pour la première fois «uniquement» derrière la caméra et nous fait pleurer: le sergent Charles (Michael B. Jordan) tombe amoureux de la journaliste Dana (Chanté Adams). Ils se marient et elle tombe enceinte juste avant le départ de Charles pour la guerre en Irak. Charles n’est pas présent à la naissance de son fils, mais il lui écrit un journal pour plus tard, quoi qu’il arrive.

Moonfall

Tout est dans le titre: alors que la Lune menace de tomber sur Terre, les humains voient la fin du monde approcher, tout en faisant face à une gravité de plus en plus faible. Le «Master of Disaster» Roland Emmerich, avec son casting de stars (Patrick Wilson, Halle Berry, Donald Sutherland), nous propose un nouveau blockbuster catastrophe qui déploie son énergie au plus tard dans le dernier tiers du film, qui se passe sur la Lune.

Belfast

Nous sommes heureux que Kenneth Branagh ait trouvé le temps de traiter ce souvenir d’enfance personnel, malgré la pandémie de coronavirus. Le jeune Buddy (Jude Hill), 9 ans, fils d’une famille ouvrière, fait l’expérience des émeutes d’Irlande du Nord dans les années 1960. Des images en noir et blanc expressives convoquent les esprits du passé tout en rendant un magnifique hommage à la ville natale de Branagh: Belfast.

Conseils d’initiés

Notre-Dame brûle

15 avril 2019: la charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris prend feu. L’incendie se propage à toute la structure du toit à une vitesse vertigineuse. Les conséquences sont fatales: le monument historique parisien est fortement endommagé par les flammes. Le réalisateur français Jean-Jacques Annaud nous fait revivre en détail cet incendie dévastateur. Un film fort!

Ambulance

Le réalisateur des films «Transformers», Michael Bay, fait d’une pièce de théâtre art house danoise de 2005 un blockbuster d’action hollywoodien, où la caméra est toujours en mouvement. L’histoire de deux frères (Yahya Abdul-Mateen II/Jake Gyllenhaal) qui fuient dans une ambulance après un braquage est passionnante et spectaculaire. De plus, Michael Bay renonce non seulement aux astuces informatiques excessives, mais aussi à son sexisme typique. Eiza González, dans le rôle de Cam l’ambulancière résistante au stress, en est la meilleure preuve.

C’est tout pour le moment: il y a tellement à découvrir!