Nadine, prodige du BMX: le chemin sinueux vers l’élite mondiale

Certains enfourchent leur vélo pour se rendre à leur travail. D’autres, pour devenir champion du monde. Comme Nadine Aeberhard, une Bernoise de 15 ans. Elle est soutenue par Roger Federer.

Nadine Aeberhard
Nadine Aeberhard sur son vélo BMX. (Photo: trixpics.ch)

En juillet dernier, la collégienne a fait sensation lors des championnats du monde de BMX: elle a été sacrée championne du monde de sa catégorie. «C’était une étape magique et décisive pour l’accomplissement de mon plus grand rêve: participer un jour aux Jeux Olympiques», raconte la championne suisse et championne du monde en titre. 

Une compétition coûte facilement CHF 1000.–

La voie vers l’élite mondiale est ardue et coûteuse: près de 20 week-ends par an, Nadine et sa famille prennent la route, la plupart du temps en caravane, pour se rendre aux courses de BMX en Suisse et à l’étranger. Heureusement, Loris, le frère de Nadine, est lui aussi un talentueux coureur de BMX. «Cela nous permet au moins de voyager en famille», explique Sonja, la mère de Nadine.

Depuis le début de l’année, Nadine est soutenue dans le cadre du programme de parrainage de la Fondation de l’Aide sportive suisse à raison de CHF 2000.– par an. Un joli coup du pouce pour la famille du Seeland bernois qui doit financer elle-même la passion de sa fille. Un week-end de compétition, frais d’inscription et voyage compris, s’élève rapidement à CHF 1000.–, un vélo BMX coûte le double. Nadine Aeberhard fait partie des 40 filleuls de la Fondation Roger Federer qui, dans le cadre de l’Aide sportive suisse, soutient en particulier les familles aux revenus modestes. «Je suis si contente d’avoir la chance d’être une filleule de Roger Federer», ajoute Nadine, dont les parents exploitent une ferme. 

Des objectifs ambitieux: Nadine veut participer un jour aux Jeux Olympiques.

Malgré sa réussite, la jeune Bernoise reste réaliste: «Le BMX n’est pas un sport dont on peut vivre, même lorsque l’on fait partie de l’élite mondiale. C’est pour cette raison que l’été prochain, je ferai une formation commerciale avec une spécialisation sport.» Cette formation laisse à Nadine encore suffisamment de temps pour la douzaine d’heures d’entraînement hebdomadaire qu’elle effectue en partie à Aigle, à 120 kilomètres de chez elle. En effet, la championne du monde de BMX ne perd pas de vue son objectif ambitieux des Jeux Olympiques.

Dans le cadre de son engagement pour la Fondation Roger Federer, Sunrise soutient le programme de parrainage de la Fondation de l’Aide sportive suisse (Stiftung Schweizer Sporthilfe).