L'évolution de l'appareil photo sur smartphone

Comme les temps changent! À l'occasion de la sortie du nouvel appareil phare de Samsung, jetons un coup d'œil dans le rétroviseur pour voir toutes les étapes technologiques qu'a franchi l'appareil photo de nos mobiles.

Appareil photo sur smartphone
Aujourd'hui, plus personne ne sort sans l'appareil photo sophistiqué de son smartphone pour capturer les plus beaux instants.

Aucune autre technologie ou presque ne s'est développée aussi rapidement que celle de l'appareil photo sur smartphone. Aujourd'hui, la qualité de celui-ci est l'argument de vente n°1 d'un nouveau mobile, tandis que les appareils photo usuels, même numériques, prennent la poussière depuis longtemps.

Un mobile qui enregistre 20 photos

Japon, 1999. C'est une première mondiale: Toshiba équipe son mobile Camesse coloré d'un appareil photo à 0,1 mégapixel. Une idée ludique... devenue culte. Il faut encore attendre trois années avant que Nokia importe la tendance en Europe en commercialisant des mobiles avec appareil photo intégré. Mais à quoi servent les photos, si l'on ne peut les visionner que sur le petit écran d'un mobile? Samsung réussit alors un coup de maître avec son mobile à clapet SCH-V200: grâce au câble fourni, il est enfin possible de transférer les clichés sur un ordinateur. À l'époque, le téléphone est capable d'emmagasiner 20 photos au maximum.

Les années suivantes voient les grands acteurs du marché rivaliser d'astuces et lancer des gadgets (plus ou moins) utiles autour de l'appareil photo: des flashs, des déclencheurs à retardement et des zooms numériques débarquent sur les portables, mais aussi des écrans pivotants, des flashs amovibles et de toutes petites touches pour piloter l'appareil. En 2009, Samsung présente le premier appareil photo sur portable muni d'un nombre de mégapixels à deux chiffres: le Pixon 12 en a... douze. Fierté!

Une technologie impressionnante dans un petit boîtier, grâce à la course mondiale au meilleur appareil photo.

L'appareil photo, argument de vente n°1

Un nouveau chapitre de l'histoire des appareils photo des téléphones mobiles s'ouvre en 2007 avec le lancement du premier iPhone. L'autonomie de la batterie et le confort d'utilisation ne sont plus prioritaires: c'est l'appareil photo qui devient soudainement l'argument de vente n°1. On développe alors des appareils photo frontaux ulraprécis pour les fanas du selfie et, pour les photographes exigeants, des appareils à double objectif et double capteur.

Le système TrueDepth d'Apple, dans l'iPhone X, permet, grâce ses capteurs et ses lentilles, non seulement de réaliser des portraits de haute qualité, mais aussi de déverrouiller l'appareil avec le système de la reconnaissance faciale et d'utiliser des filtres faciaux animés, les animojis.

Il n'y a plus de mauvais appareil photo sur mobile

Cherchez aujourd'hui dans Google le «meilleur appareil photo sur smartphone» et vous trouverez autant de vainqueurs que de résultats de recherche. Selon l'angle du test, c'est tantôt HTC qui se classe en tête, tantôt Huawei, mais aussi Google, Apple ou Samsung. Conclusion: il n'y a plus de mauvais appareil photo sur mobile depuis longtemps et les meilleurs s'améliorent sans cesse. À en croire son propre site web, Samsung a bien l'intention, avec l'appareil photo de son nouveau mobile phare, de reléguer au second plan tout ce qui se faisait jusque-là. L'appareil sera présenté le 25 février. Avec un peu de chance, les clients de Sunrise remporteront peut-être un voyage en Corée du Sud, où ils se verront offrir le nouveau mobile en cadeau.