Comment les villes intelligentes transformeront notre quotidien

Les villes deviennent intelligentes parce que des infrastructures se sont mises à réfléchir. Cela rend le quotidien plus efficace, plus écologique et plus simple.

spotlight_lead_smartcities

Les villes intelligentes n’en sont actuellement qu’à leurs balbutiements. Les premiers jalons sont posés, mais la révolution reste à venir. Dans un ou deux ans, le réseau 5G, extrêmement performant et puissant, permettra ce dont nous ne pouvons que rêver aujourd’hui.

Libre-service pour les voitures électriques des fournisseurs de covoiturage, gestion intelligente de l’énergie pour les bâtiments, chaînes de distribution respectueuses des ressources: l’«Internet des objets» accentuera davantage encore la numérisation de la vie de tout un chacun. 

Des bâtiments intelligents pour économiser l’énergie

Les bâtiments intelligents sont un élément important des villes de demain. Aujourd’hui déjà, il existe des bâtiments dont la domotique, allant de la climatisation aux systèmes de sécurité, est entièrement intégrée en réseau et peut être contrôlée au moyen d’appareils finaux mobiles. 

Voici les facteurs qui rendent une ville plus intelligente

Le réseau électrique devient aussi de plus en plus intelligent. Si des particuliers et des entreprises produisent leur propre courant à l’aide d’installations photovoltaïques, un réseau intelligent contrôle le flux de courant et injecte l’excédent d’énergie produite dans le réseau public. 

Des routes intelligentes pour réguler le trafic

La 5G permettra aux voitures, aux automobilistes, aux feux tricolores et même aux parkings de communiquer entre eux en temps réel. Cela devrait réduire considérablement le nombre de bouchons et régler le problème de la recherche de places de stationnement. Circuler en voiture deviendra nettement plus efficace et plus respectueux de l’environnement.

Des feux tricolores intelligents permettront de réguler le trafic, l’éclairage urbain sera économe en énergie parce que sa luminosité s’adaptera aux conditions du moment. L’éclairage urbain de demain passera simplement à un mode veille économe en énergie si aucune voiture ou aucun piéton ne se trouve à proximité. 

Ce qui est déjà possible dans les villes suisses

De nombreuses villes suisses se disent «intelligentes». À juste titre, pour certaines d’entre elles. Des solutions numériques sont à l’essai en de nombreuses localités. Par exemple, Saint-Gall teste depuis quelques mois un système intelligent pour les parkings en extérieur. Des capteurs indiquent à une appli si une place de stationnement est libre. Seul problème: les informations manquent encore de précision lorsqu’il neige. 

Regarder la vidéo
Les possibilités de la technologie 5G expliquées en vidéo (en anglais).

Des pionniers mondiaux

Ailleurs, le problème du stationnement ne se pose pas du tout. Aujourd’hui déjà, des minibus sans conducteur circulent. Dans le monde entier, des villes intelligentes se développent. Des cités telles que Séoul, Vienne ou Amsterdam jouent un rôle pionnier. New York est en pointe en plus d’un domaine; en 2017, elle a été désignée «Ville la plus intelligente». La Grosse Pomme organise par exemple chaque année un concours s’adressant aux développeurs d’applis, avec l’objectif d’utiliser le mieux possible les stocks de données de la ville.

De plus, New York entend réduire autant que possible le fossé numérique au sein de la population, au moyen de hotspots Wi-Fi et d’écrans publics. En effet, une ville ne peut devenir vraiment intelligente que si tous ses citoyens ’tirent dans le même sens’.