L’économie 5G: plus rapide et plus compétitive

La 5G n’est pas réservée aux voitures autonomes et aux robots. Avec des prévisions de valeur de production de 42,4 milliards de francs suisses et la création de 137 000 nouveaux emplois d’ici 2030, cette technologie a également le potentiel de donner un nouvel élan à l’économie suisse.

La connexion 5G ultra-rapide: un ballon d’oxygène pour l’économie.
La connexion 5G ultra-rapide: un ballon d’oxygène pour l’économie.

Il y a à peine 200 ans, l’invention du code Morse et le premier télégraphe transatlantique posaient les fondations des communications modernes. Le boom des smartphones, survenu il y a une dizaine d’années, nous a quant à lui permis d’emporter Internet partout.

Aucune autre technologie n’avait connu une évolution aussi rapide et seules quelques innovations ont eu une telle influence sur le développement commercial international. Aux quatre coins du monde, le haut débit mobile a apporté des améliorations significatives aux individus, aux entreprises et aux économies. En matière d’innovation, la Suisse fait partie du peloton de tête, notamment à travers les innovations développées dans la Crypto Valley, un centre technologique situé à Zoug et spécialisé en blockchain et en cryptomonnaies.

En 2016, les services et les technologies mobiles ont contribué au PIB mondial à hauteur de 4,4 % (soit environ 3,3 milliards de dollars américains). Streamer, partager et liker font désormais partie des activités quotidiennes et ont entraîné une véritableexplosion du trafic des données et des exigences en matière de performances des réseaux.

Regarder la vidéo
Les possibilités du réseau du futur – en vidéo.

Avec l’introduction de la 5G, nous allons passer à la vitesse supérieure. Certes, les êtres humains sont encore au cœur de la communication, mais bientôt les machines y occuperont une place croissante. Des inventions qui appartenaient autrefois à la science-fiction telles que les voitures autonomes, les robots intelligents et les réseaux mondiaux d’objets et de capteurs hyper-connectés sont en passe de devenir réalité.

La 5G portera toutefois déjà ses fruits bien avant. Selon une étude conjointe réalisée par le fabricant de puces Qualcomm et IHS Technology, cette technologie devrait contribuer à l’économie mondiale à hauteur de 12 milliards de dollars américains d’ici 2035 et ainsi créer 22 millions d’emplois. C’est pourquoi de nombreux gouvernements – y compris les autorités helvétiques – ont reconnu que la 5G constituait un facteur indispensable pour assurer une compétitivité à long terme au niveau mondial.

Très bien, mais qu’est-ce que cela signifie concrètement pour la Suisse?

Un rapport récemment commandé par l’Association Suisse des Télécommunications (ASUT) constitue une source utile et fait état des répercussions de la 5G sur les citoyens et les différents secteurs de l’économie suisses à travers une augmentation de la productivité et de l’efficience. 

Des différences énormes en termes de débit et de performance: la 5G marque l’entrée dans une nouvelle ère digitale.

Selon cette étude, entre 2020 et 2030 la 5G contribuerait à l’économie à hauteur de 4,2 milliards de francs suisses par an en moyenne pendant la décennie 2020-2030. Cela correspond à environ 11 % de la croissance annuelle au rythme actuel. Au total, la 5G soutiendra ainsi l’économie à hauteur de 42,4 milliards de francs suisses d’ici 2030 et créera en outre 137 000 emplois.

Cette étude met en exergue quatre branches pour lesquelles la technologie devrait avoir une influence majeure: la santé, l’automobile, les transports et les services publics. Même si les exemples ci-dessous ne sont pas exhaustifs, ils fournissent malgré tout un avant-goût de ce qui nous attend:

Jusque-là, tout va bien. Cependant, ces chiffres reposent sur le déploiement rapide et la mise à disposition prochaine de la 5G. Étant donné les performances suisses en matière d’innovation et compte tenu du fait que la 4G a été déployée beaucoup plus rapidement sur notre territoire que dans la plupart des autres pays européens, cela ne devrait poser aucun problème.

Le rapport de l’ASUT souligne cependant les éventuelles conséquences d’un report du déploiement: un report d’un an réduirait le rendement permis par la 5G de 3,1 milliards de francs suisses tandis qu’un report de trois ans entraînerait des pertes totales de 10 milliards de francs suisses.

La 5G semble indispensable et, face au ralentissement des économies mondiales – y compris la nôtre – cette technologie pourrait apporter un élan plus que nécessaire pour tirer parti des avantages de la digitalisation et assurer notre compétitivité au niveau mondial.