La 5G ouvre la voie aux modèles de travail du futur

La 5G permet d’organiser les processus de travail de manière à les rendre plus rapides et plus efficaces et à les libérer des contingences spatiales.

Des conditions de travail flexibles constituent un avantage concurrentiel décisif. La nouvelle connectivité 5G met les avantages du travail mobile au service des employeurs et des employés.
Des conditions de travail flexibles constituent un avantage concurrentiel décisif. La nouvelle connectivité 5G met les avantages du travail mobile au service des employeurs et des employés.

À l’heure actuelle, de nombreuses entreprises utilisent déjà des réseaux modernes pour connecter virtuellement leurs employés avec les processus de travail classiques.

Prenons l’exemple du secteur postal: grâce à la technologie 4G, les collaborateurs de certaines entreprises peuvent aujourd’hui déjà effectuer à l’aide de tablettes et de scanners numériques des transactions telles que des livraisons en temps réel. Dans ce cadre, toutes les données sont échangées au moyen d’une plateforme unique, qu’il s’agisse des interactions clients, des commandes, des e-factures ou des changements de personnel – l’entreprise conserve en permanence une vue d’ensemble.

Ce système est aux antipodes du modèle traditionnel où un facteur distribue son courrier avec un sac rempli de lettres.

Grâce à la 5G, les processus de travail peuvent désormais être enchaînés plus rapidement et plus efficacement avec une intervention humaine réduite. Étant donné la possibilité d’interconnecter les employés indépendamment du lieu où ils se trouvent, un nombre croissant d’emplois et de tâches sont sur le point de s’émanciper d’un espace de travail fixe. Outre la réalité virtuelle et la réalité augmentée ainsi que les téléconférences via appels vidéo fiables, de nombreux autres outils participent à cette nouvelle flexibilité.

Regarder la vidéo
Les possibilités du réseau du futur – en vidéo.

Un technicien de maintenance devant réparer un composant sur un site éloigné peut par exemple effectuer un appel vidéo en 4K avec ses collègues et se laisser guider pendant le processus de diagnostic et de réparation par des projections holographiques. Avec l’apparition de dispositifs médicaux modernes embarqués, les professionnels du secteur de la santé peuvent contacter les patients et surveiller leurs données vitales en temps réel où qu’ils se trouvent. Les employés du secteur de la vente au détail également peuvent bénéficier de la réalité virtuelle pour leur formation sur de nouveaux produits. La navigation dans l’inventaire est par ailleurs plus rapide et leur permet d’offrir une qualité de service supérieure à leurs clients.

Les possibilités offertes par la 5G soutiendront de nombreuses autres technologies qui auront un grand impact sur notre manière de travailler. L’interconnexion de milliards d’appareils intelligents rend possible le transfert et l’analyse de quantités de données incroyables. Selon les prévisions du groupe de services financiers DBS, 125 milliards d’appareils seront connectés à Internet d’ici à 2030. Pour comparaison: en 2018, ce n’était que 11 milliards.

Les nouveaux modèles de travail réduisent les flots de pendulaires et contribuent à atteindre les objectifs de durabilité.

Conjointement, ces modifications entraîneront un changement majeur dans notre conception du monde du travail. Des analyses effectuées par Johnson Controls – un prestataire de solutions pour le lieu de travail – laissent conclure que le «poste de travail» ne sera bientôt plus synonyme de «bureau». Un nombre croissant d’entreprises se virtualiseront et de nouvelles possibilités d’expansion s’ouvriront à certaines branches, qui étaient jusqu’à présent liées à un emplacement géographique défini. Cela comprend aussi l’industrie manufacturière, secteur économique principal en Suisse.

Cependant, ce ne sont pas seulement les processus et la localisation du travail qui vont connaître une évolution: l’employé du futur aussi pourra bénéficier de certaines nouveautés.

La suppression de la présence obligatoire sur le lieu de travail offrira à un nombre croissant de personnes l’option de choisir librement l’endroit où elles souhaitent exercer leur activité professionnelle. Selon IWG, une entreprise zougoise offrant des solutions d’espace de travail, 53 pour cent déjà des employés dans le monde travaillent depuis la maison au moins la moitié de la semaine. Au concept de télétravail viendra bientôt s’ajouter celui de télémigration: dans ce contexte, les travailleurs du savoir proposeront leurs services au-delà des frontières (et des fuseaux horaires) sans même avoir besoin d’émigrer dans un autre pays.

Il en résulte de nombreux avantages, tant pour les employeurs que pour les employés. Disposant d’un pool de talents nettement plus large, les entreprises font des économies en matière de frais immobiliers et peuvent réduire l’investissement temporel nécessaire pour les voyages d’affaires. Incidemment, cette mutation du monde du travail contribue également à atteindre les objectifs de durabilité. La suppression des trajets pendulaires permet aux employeurs de gagner du temps et de préserver l’environnement. Par la libération des contraintes spatiales, une multitude de nouvelles opportunités professionnelles s’ouvrent à de nombreuses personnes, en particulier aux habitants des régions rurales de Suisse.

La 5G, associée à d’autres technologies, nous libérera donc bientôt des entraves qui nous lient encore à des sites définis. La collaboration à distance avec les collègues deviendra encore plus facile et plus rien ne s’opposera au développement d’un modèle de travail durable, plus flexible et plus économique.