Moteur! Un retour aux sources

La magie du cinéma et le talent de quelques enthousiastes nous donnent à revivre les atmosphères d’une époque révolue pour mieux enrichir la nôtre.

Star Wars : Épisode VII - Le Réveil De La Force -
Star Wars : Épisode VII - Le Réveil De La Force

Les films au programme télé cette semaine, pourtant récents, sont en rupture avec notre époque. Pas de violence, de sexe ou de mièvrerie au rendez-vous, mais de la force, de l’humanisme et de la fraîcheur. Une mosaïque de qualité qui brasse les styles et les genres pour tous les âges, et qui redonnera une légèreté juvénile à tous les spectateurs de la télévision numérique. Pour y parvenir, il a fallu deux facteurs clés. Le premier: faire confiance à des spécialistes comme J. J. Abrams, coscénariste et réalisateur du petit dernier de Star Wars, le Réveil de la Force, mais surtout passionné des premiers épisodes. Qui de mieux placé pour redonner de l’élan à la saga après le succès mitigé des deux derniers volets? Même topo pour le film d’aventure Sur la piste du Marsupilami, inspiré de la célèbre bande dessinée de Franquin et réalisé par Alain Chabat, grand connaisseur s’étant lui-même essayé à la BD. Le deuxième facteur clé a été de ne pas lésiner sur les moyens: dix dessinateurs ont réalisé les différents segments du film d’animation Le Prophète et pas moins de neuf chevaux ont interprété Jappeloup. Sans compter les quelque 200 millions investis dans la production du Réveil de la Force, certes vite rentabilisés – le film est le plus rapide à avoir franchi la barre des 1 milliard de recettes mais aussi le plus rentable de tous les temps aux Etats-Unis. Au programme TV également: le premier long métrage de l’acteur Rudi Rosenberg, qui ajoute une bonne comédie de collège au petit nombre de films de ce genre peu répandu en France.