Préserver les ressources grâce à la 5G

Les ressources précieuses telles que la terre, l’eau et l’énergie pourraient bénéficier de la révolution de la 5G grâce à un réseau plus intelligent. 

Les ressources précieuses telles que la terre, l’eau et l’énergie pourront bénéficier de la révolution de la 5G par l’interconnexion intelligente des réseaux.
Les ressources précieuses telles que la terre, l’eau et l’énergie pourront bénéficier de la révolution de la 5G par l’interconnexion intelligente des réseaux.

Toutes les économies nationales et toutes les sociétés dépendent des ressources telles que la terre, l’eau et l’énergie. Le rythme auquel nous consommons ces ressources est toutefois très problématique et cause de nombreux défis en matière d’écologie tels que la pollution atmosphérique et l’accumulation des déchets plastiques. Selon l'Organisation des Nations Unies, l’augmentation fulgurante de la consommation des ressources – en particulier dans les économies émergentes – constitue l’un des challenges les plus importants et les plus complexes de notre époque.

Malgré les progrès réalisés dans de nombreux domaines, bien trop de nourriture et d’énergie sont encore gaspillées. Depuis 1990, la consommation d’énergie moyenne par personne en Suisse a certes baissé de 14,5 %, mais sur la même période l’accroissement de de la population, notamment dans les zones urbaines, a entraîné une augmentation de la quantité d’énergie nécessaire. L’Office fédéral de l'environnement (OFEV) rapporte par ailleurs que 2,6 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année – dont les deux tiers sans aucune raison.

C’est ici que la 5G peut entrer en jeu en faisant de l’Internet des objets une réalité: ainsi, notre environnement serait totalement interconnecté grâce à des réseaux de machines intelligentes et de capteurs.

Regarder la vidéo
Les possibilités du réseau du futur – en vidéo.

Les fournisseurs d’énergie et compagnies des eaux ont déjà été incités à développer des réseaux intelligents permettant une gestion plus différenciée des ressources. Avec la couverture, la vitesse et la capacité offertes par la 5G, ils pourraient franchir un pas supplémentaire: les appareils de mesure intelligents de nouvelle génération seront capables, grâce à l’échange de données en temps réel, d’adapter les capacités de façon dynamique en fonction des besoins, des comportements saisonniers et des préférences individuelles des clients.

Ces appareils de mesure intelligents pourraient assister les clients dans le cadre de la gestion autonome de leur consommation d’énergie en la comparant de façon anonyme aux bonnes pratiques dans le domaine. Par ailleurs, la précision des systèmes de facturation serait aussi nettement améliorée, ce qui permettrait de réduire le nombre d’estimations et donc d’ajustements nécessaires.

La 5G joue également un rôle capital en ce qui concerne les ressources alimentaires: dans le cadre de l’agriculture intelligente – un système qui commence progressivement à s’implanter en Suisse – les méthodes de culture sont optimisées pour être plus durables.

Le «Smart Farming» désigne un ensemble de technologies qui rendent l’agriculture plus efficace et plus durable.

Des capteurs embarqués sur des drones, des petits robots et des véhicules autonomes peuvent fournir aux agriculteurs un aperçu précis et en temps réel de l’état de leurs parcelles, des plantations et du bétail ainsi que sur la qualité des sols.

Si ces données sont corrélées avec les prévisions météorologiques, les antécédents vétérinaires des animaux et les équipements disponibles, on obtient un système polyvalent et efficace: l’eau, les aliments, les engrais et les médicaments peuvent être utilisés au bon moment et avec précision. Ainsi, les animaux sont bien alimentés et restent en bonne santé, la consommation de carburant diminue et la production de déchets aussi.

Les plantes agricoles et le bétail peuvent être identifiés et gérés séparément, notamment grâce à la mise en place de clôtures virtuelles pour les troupeaux en fonction du lieu où ils se trouvent et des contraintes saisonnières. Des processus de récolte intelligents garantissent que les produits ne sont récoltés qu’une fois le degré de maturité optimal atteint. Cette abondance d’informations permet également de suivre l’ensemble de la chaîne logistique. Il est possible de s’assurer que les normes de qualité et de sécurité sont respectées tout au long du processus – de la production à l’assiette du consommateur. Les consommateurs bénéficient ainsi d’informations plus fiables sur le produit qu’ils déposent dans leur panier.

Enfin, l’avènement de la 5G inaugure l’ère de la domotique, autant pour la maison que sur le lieu de travail, permettant de commander à distance l’éclairage et la température qui peuvent également se réguler de façon autonome sur la base des données fournies par les détecteurs de présence. Si l’on en croit les prévisions de l’Association suisse des télécommunications (ASUT), les applications de la 5G dans les maisons intelligentes (Smart Home) en Suisse offriront des avantages écologiques d’une valeur d’environ 13,5 millions de francs d’ici 2030. L’utilisation plus efficace de l’énergie et la réduction de la production des déchets sur le lieu de travail représentent une contribution supplémentaire de 125 millions de francs.

Il est indéniable que la consommation effrénée des ressources pousse lentement la planète dans ses retranchements. Nous devons donc trouver de toute urgence de nouveaux moyens de maîtriser notre problème de voracité et de gaspillage – et la 5G pourrait bel et bien constituer une bouée de sauvetage.