«Presque tout le plastique à usage unique a disparu.»

Comment créer la TV box la plus petite et la plus respectueuse de l'environnement, lauréate aux "Video Tech Innovation Awards 2020" dans la categorie "Sustainability"? Le concepteur de produits Eric Meijer, un des acteurs principaux du développement de la nouvelle Sunrise IPTV-Box, va nous révéler les secrets derrière ce nouveau produit

lead

Eric Meijer, quels étaient vos objectifs lors du développement de la nouvelle Sunrise IPTV-Box?

Il était particulièrement important qu’elle soit intuitive: la TV Box doit être simple à installer et à utiliser. Puis, nous avons réfléchi à la manière dont nous pourrions les concevoir afin qu’elles soient plus durables. La réduction de la consommation d’énergie, sans pour autant compromettre la performance et les fonctionnalités, était une priorité. Nous y sommes parvenus! La nouvelle Box consomme 75% moins d’électricité. Nous avons également réduit sa taille, ce qui nous a permis de réduire considérablement la consommation de matériaux. De plus, il était important pour nous d’utiliser des matières premières recyclées: actuellement, le boîtier de la Box est composé à 85% de plastique recyclé. Un autre aspect important est la réduction des composants. Il n’y a que deux raccordements, l’un pour la sortie vidéo vers le téléviseur et l’autre pour l’alimentation électrique. Nous réduisons ainsi la quantité de matériaux nécessaires tout en contribuant à la facilité d’utilisation. Nous avons également repensé la télécommande: nous avons supprimé les fonctions que les clients n’utilisaient pas, ce qui nous a permis de réduire la taille de la télécommande ainsi que le nombre de piles nécessaires de quatre à deux. Un autre point sensible: les câbles HDMI habituels sont très épais et nécessitent donc une quantité importante de matériaux. Je me suis donc penché sur des câbles HDMI qui devaient être plus minces et j’ai vite découvert qu’il était possible de les utiliser sans aucune perte de qualité. Le dernier point était l’emballage. Étant donné que la TV Box et la télécommande sont plus petites, ils ont besoin de moins de matériel d’emballage. Dans notre cas, l’emballage est même totalement dépourvu de plastique. 

 

Eric Meijer

Quels ont été les principaux défis?

Nous avons dû renégocier avec certains fournisseurs car les matériaux durables sont plus chers. Pour certains éléments, nous avons fait des compromis et avons payé plus. Cependant, nos fournisseurs ont été très coopératifs et ont compris que leurs efforts en valaient la peine. Une réduction de la consommation électrique de 75% par rapport à la génération précédente est un objectif assez ambitieux. [OE(1] En plus, nous voulions pouvoir utiliser la Box via un téléviseur et pour cela, il faut rester bien inférieur à 5 watts. Dans le même temps, la TV Box devait continuer à proposer une image ultra haute définition. Considérant la faible consommation d’électricité, il s’agissait d’un défi de taille. À la fin, il s’est avéré que nous avions besoin d’une puce spéciale, que nous avions ensuite adapté en fonction de nos besoins. Un autre défi est que les TV Box génèrent de la chaleur, c’est pourquoi un système de refroidissement est nécessaire. Cependant, en raison de la petite taille de la TV Box, il n’était pas possible d’installer une ventilation ou de créer des trous de ventilation. La solution: la chaleur est émise et évacuée par le plastique lui-même, ce qui est une caractéristique toute particulière étant donné que le plastique ne conduit normalement pas la chaleur. Avec notre fournisseur, nous avons développé un design unique avec des conducteurs thermiques en aluminium dans l’appareil. C’est une nouveauté.

 

Combien de personnes ont participé à ce projet?

Des centaines – je ne connais pas le nombre exact. En effet, de nombreuses personnes impliquées dans l’introduction et le développement sont des entrepreneurs ou bien ils collaborent avec d’autres fournisseurs. Par exemple, la TV Box a été conçue par nos soins. Mais nous avons travaillé avec une agence de design externe qui a développé le design esthétique et industriel.

En interne, nous avons de nombreux techniciens qui ont, par exemple, réfléchi à la puce et aux composants nécessaires. Ensuite, les fournisseurs entrent en jeu. L’électronique a été développée en Grande-Bretagne, l’appareil lui-même est fabriqué en Chine et les tests ont été effectués en Inde. Nous avons développé et testé le logiciel en grande partie chez nous à Amsterdam et en Belgique. Il s’agit d’un investissement de plusieurs millions de dollars.

 

Comment avez-vous entrepris de construire une Box respectueuse de l’environnement?

Tout a commencé par un fichier Excel et tout a fini par s’assembler: tous ces développements, tous ces tests et toutes ces certifications de logiciels. Le produit doit satisfaire aux exigences de l’UE en matière de sécurité et il doit être certifié. Le rayonnement électromagnétique, la consommation d’électricité, tous ces aspects doivent être attestés. Il est important de mentionner que nous ne faisons pas de compromis en matière de qualité. Cette TV Box est vendue à des millions d’exemplaires, ce qui signifie qu’il suffit d’un petit problème pour que des millions de clients soient touchés.

 

Est-il déjà prévu de procéder à d’autres ajustements pour rendre la Box encore plus «verte»?

Presque tout le plastique à usage unique a disparu, c’est fantastique. Cependant, nous travaillons encore sur certains points. Les Box sont désormais fabriqués à 85% en plastique recyclé, mais nous n’en sommes pas encore là en ce qui concerne l’adaptateur secteur. Cela est dû aux prescriptions de sécurité: le plastique recyclé est moins solide que le neuf. Pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas utiliser de plastique recyclé car il pourrait se rompre plus rapidement. Étant donné que les parties à haute tension seraient alors exposées, cela poserait un problème de sécurité. Pour l’instant, nous avons accepté de fabriquer l’adaptateur secteur à 100% en plastique neuf. Mais nous souhaitons que nos fournisseurs effectuent d’autres recherches et qu’ils nous soumettent une proposition sur la manière dont nous pourrions utiliser le plastique recyclé. La télécommande présente quelques caractéristiques esthétiques qui rendent très difficile l’utilisation de plastiques recyclés. Avec le plastique recyclé, il est difficile d’obtenir la transparence pour les LED infrarouge avec le plastique recyclé. Nous travaillons encore sur ce point.